Quelle est l’utilité des chéneaux ?

chéneaux

Publié le : 23 octobre 20207 mins de lecture

Suivant les traditions locales, l’inclinaison du toit, la rudesse du climat, les dispositifs d’évacuation d’eau de pluie venant du toit possèdent des formes différentes comme le chéneau. Lors de la construction des maisons, le mot chéneau est souvent employé. Il désigne un conduit intégré permettant de déverser les eaux de pluie dans une gouttière ou dans un canal de descente. Ce genre de conduit d’eau est installé dans la plupart des habitations ancestrales et sur des bâtiments à construction neufs. C’est devenu une tendance !

Qu’est-ce le chéneau ?

Un chéneau est une canalisation qui permet d’évacuer et de collecter les eaux venant des pluies vers les gouttières. Il peut être localisé sur une partie du mur ou même contre tout le mur, afin de faciliter le déversement des eaux vers un ou plusieurs tubes de descente. Durant des années, le chéneau a subi plusieurs transformations relatives au matériau qui le constitue. Autrefois, ce genre d’outil a été réalisé en bois parsemé de plomb ou en terre cuite, mais actuellement, il est fait en alu, cuivre ou en PVC.

Le chéneau est alors employé dans tout style de logement. C’est un dispositif très indispensable pour évacuer les eaux pluviales de façon efficace et propre. En plus, il permet de lutter contre les problèmes d’humidité, car il est souvent raccordé aux égouts où se versent toutes les eaux pluviales. Cet outillage est donc un élément très important de ce circuit d’évacuation d’eau. Sur ce site, vous pouvez contacter des professionnels dans ce domaine afin de l’installer convenablement sur votre maison. Cela permet de prévenir tout risque de toit qui fuit, et surtout d’infiltration d’eau de pluie.

Quelle est l’utilité des chéneaux ?

Le chéneau qui permet de recueillir les eaux de pluie vers les dalles qui contribuent à combattre efficacement les difficultés de pénétration d’eau à travers le toit. Cette méthode est essentielle, car les infiltrations d’eau peuvent dégrader et altérer l’état d’une maison. De plus, l’humidité provoque l’apparition d’odeurs désagréables, des moisissures sur les murs et des champignons à l’extérieur et à l’intérieur du logement.

L’étanchéité d’un bâtiment est donc garantie par l’aménagement d’un chéneau lors des travaux de construction. S’il est plus étanche, il peut parfaitement dégager les eaux de pluie sans faire des fuites. Le chéneau possédant une fonctionnalité nécessaire pour éviter l’entrisme des eaux pluviales par le toit, est aussi un élément de finition de son revêtement, car il permet de bien décorer votre toiture.

Quelles sont les caractéristiques des chéneaux ?                                                    

Lors de sa fonction, le chéneau est constamment soumis aux chocs des intempéries. Pour cela, il doit être fabriqué des matériaux de qualité. Le chéneau est composé d’un matériau inoxydable, résiste mieux aux orages tout en étant solide. Ceux en zinc, par exemple, sont très prisés et peuvent durer plus de 30 ans. Ce genre de canalisation se présentant sous des formes diverses et variées, s’installe à un tuyau en descente qui assure le ruissellement des eaux de pluie vers les fossés. La capacité d’évacuation d’eau du chéneau doit être également considérée. Ce critère est obligatoire, si ce type d’équipement évacue de grandes quantités d’eau pluviale, il y a moins de risques d’infiltrations. Outre cela, il faut examiner son imperméabilité et sa largeur pour diminuer les risques d’humidité.

La taille du chéneau aplati est proportionnelle à celui du toit ainsi qu’à l’inclinaison de la gouttière. Un chéneau ayant 330 mm peut bien se combiner avec un pan d’une toiture de 80 m². De plus, les chéneaux en zinc sont couramment disponibles en longueur de 2 m et 4 m avec un prix relativement abordable selon ses formes et ses fabrications. Ils sont accessibles chez les distributeurs spécialisés dans le domaine du bâtiment.

Comment installer un chéneau ?

D’une manière générale, l’installation d’un chéneau nécessite beaucoup de compétence, et de matériel adapté afin de lutter contre la pénétration des eaux dans la maison. Il s’établit sur la partie inférieure du mur pour pouvoir récolter et évacuer les flots pluviaux tout en étant relié à un fond de gouttière. Le chéneau doit aussi avoir les mêmes mesures que la surface de la toiture. Il peut être installé en prenant appui sur l’ensemble des pylônes du bâtiment, ou encaissé entre un pan et un mur. Dans la pratique, tous les éléments constitutifs de ce système d’évacuation sont soudés entre eux. Le chéneau est fixé sur des turbans pour favoriser la fixation des gouttières.

Le chéneau est donc un dispositif indispensable pour votre maison. En l’installant en bas de votre toiture, vous pouvez éviter les menaces d’infiltration d’eau et de détérioration de votre logement. En effet, l’eau qui coule sur les façades de l’habitation peut causer de la moisissure sur les murs. Il est également important de choisir des matériaux solides pour fabriquer le chéneau afin que ce dernier résiste à la densité de l’eau tout en permettant de récupérer les eaux de pluie pour les réutiliser dans les plantations.

 

Plan du site