Fabrication et commercialisation des systèmes de coffrage et d’étaiement

Systèmes de coffrage et d'étaiement

Publié le : 09 décembre 20195 mins de lecture

Les termes système de coffrage et système d’étaiement sont très souvent employés dans les domaines de la construction et du bâtiment. Le coffrage peut même servir en tant que décoration, dans certains cas. Mais concrètement, qu’est-ce qu’un coffrage ? Eh bien, cela dépend du domaine dans lequel il est utilisé.

Le coffrage dans le domaine de la construction et du bâtiment

En  construction, le coffrage a été fabriqué pour servir d’appui et afin notamment d’éviter que la terre en sous-sol ne s’affaisse ou encore d’empêcher d’éventuels risques d’éboulement. Il se présente sous forme de charpente en bois ou en métal. En bâtiment, par contre, le coffrage est un compartiment où l’on pose le béton à couler. Et une fois que le béton aura séché, il sera enlevé. Il existe de nombreux types de coffrages en vente dans les magasins spécialisés. Pour la construction des ouvrages en hauteur, par exemple, il y a ce que l’on appelle coffrage grimpant. Mais c’est quoi exactement ? Pour faire simple, le coffrage  grimpant est conçu spécialement pour travaux en grande hauteur comme les piles ou pylônes de ponts, les usines ou les immeubles. Il ne nécessite pas l’utilisation d’une grue. Ce sont des appareils appelés vérins qui vont hisser le coffrage grimpant. Il y a aussi les coffrages verticaux que l’on utilise pour la réalisation des murs ou poteaux d’un bâtiment. Ils possèdent une partie coffrante en contreplaqué ou en acier ainsi qu’une ossature en bois ou en métal. Et s’il y a bien des coffrages verticaux, alors forcément il existe des coffrages horizontaux. Ce type de coffrage est conçu pour la réalisation des poutres ainsi que des dalles. Ceux-ci sont composés notamment d’un système d’étaiement, de poutres ainsi que de panneaux de coffrage.

À lire en complément : Trouver un spécialiste du profilage à froid de l'acier pour l'enveloppe du bâtiment

A quoi sert l’étaiement ?

On ne peut pas parler d’étaiement sans parler de coffrage, et vice-versa. Pourquoi dites-vous ? Eh bien, tout simplement parce que l’étaiement c’est ce qui maintient le coffrage afin d’éviter un affaissement. Le système d’étaiement peut se présenter sous de nombreuses formes, en fonction de la complexité de la charge qu’il doit soutenir. Il y a l’étai simple, composé d’un poteau en bois ou en métal et le tour d’étaiement qui est un ensemble d’étais simples et de contreventement. Mais il y a également ce que l’on appelle pylônes d’étaiement ou empilement de caissons treillis. L’étaiement est, de ce fait, utilisé pour les coffrages horizontaux ou verticaux des petits et grands ouvrages. Il ne faut pas non plus oublier que l’étaiement nécessite des calculs précis. Il faut entre autres choses calculer la charge à supporter, la hauteur de l’étaiement ainsi que le nombre d’appuis. Il est tout aussi nécessaire de prendre en compte l’intervention des forces extérieures comme le vent étant donné que cela peut affecter les calculs de charge. S’il y a une surcharge trop importante ou un mauvais contreventement ou même un tassement du sol, l’étaiement pourrait s’effondrer et avec lui toute la structure de l’ouvrage.

À explorer aussi : Commander une scie à onglet radiale en ligne

Comment bien choisir les systèmes de coffrage et d’étaiement qui conviennent ?

Il y a donc de nombreux types de coffrage et d’étaiement. Il faut juste bien les choisir en fonction de l’ouvrage que l’on veut effectuer, tel qu’il est d’ailleurs déjà été dit plus haut. Il y en a pour les travaux en hauteur (coffrage grimpant et coffrage glissant), les gros ouvrages ainsi que les constructions plus petites, pour ne citer que les maisons individuelles. Il y en aussi en fonction du type de matériau utilisé comme le coffrage en bois et celui en métal. Il existe autant des coffrages en matériaux de synthèse comme le PVC, le polystyrène expansé ou encore le polyéthylène. En outre, n’oublions pas qu’il y a aussi le coffrage horizontal et vertical pour les éléments de travaux. Dans le cas du coffrage horizontal, il y a ce que l’on appelle le coffrage perdu qui, lui, est plus facile à réaliser. Mais quel que ce soit le choix à faire, le coffrage ainsi que l’étaiement doivent  toujours être équivalents. En effet, le coffrage de travaux en hauteur va toujours avec l’étaiement de grande hauteur, et pareillement pour les autres ouvrages. Enfin, n’oubliez surtout pas de faire appel à des professionnels pour faire le bon choix et éviter tout type de risques. Auprès de votre magasin spécialisé donc, faites-vous conseiller lors de l’achat de votre système de coffrage et d’étaiement.

Plan du site